Revue d'histoire moderne & contemporaine

"Dans une perspective historiographique élargie et renouvelée, l’ouvrage entend « transcender le paradigme national » en étudiant le transfert d’un modèle collectiviste formé dans le contexte du projet stalinien et appliqué, deux décennies plus tard, à d’autres réalités politiques et sociales. Sous l’égide de l’histoire croisée, les auteurs veulent éclairer la complexité des interactions qui relient les diverses expériences nationales de transposition de la version soviétique du collectivisme en agriculture. Conduites selon des formes similaires de recours à la coercition économique, à la terreur politique, à la violence de la « dékoulakisation », les campagnes de collectivisation progressent selon un tempo qui varie d’un pays à l’autre. L’exploitation de nouveaux matériaux d’archives autorise l’établissement d’une chronologie plus fine de la préparation et de la mise en oeuvre des opérations, rythmées par des avancées accélérées, des reculs tactiques, puis des reprises plus soucieuses de pragmatisme. Le rappel de l’enchaînement des transformations – la réforme agraire de l’immédiat après-guerre, la nationalisation des biens fonciers, les étapes de la collectivisation – est sans aucun doute utile et pertinent. Ces données permettent de mieux appréhender les contextes politiques et institutionnels des phases d’accélération (1929-1935, 1945-1947, 1948-1965) et de répit (1935-1945, 1953-1956), et de cerner les raisons du succès et de l’échec des méthodes employées pour collectiviser des paysanneries majoritairement réticentes mais dont certaines composantes ont été manipulées au nom de la lutte des classes."
Reviewed book: 
Editor: 
Arnd Bauerkamper
Constantin Iordachi
ISBN: 
978-615-5225-63-5
cloth
$70.00 / €53.00 / £44.00